• Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Episode 19

    Une année s'écoula sans que personne ne s'en rendît compte. Tous étaient occupés par leur famille et leur travail. Et contre toute attente, tous se considéraient plutôt heureux, ce qui était une grande nouveauté. Pourtant, Joshua avait parfois beaucoup de mal à se contenter de ce que la vie lui offrait...

    *****

    Episode 19

    Ce matin-là, Ana descendit sa fille dans la cuisine peu après que Joshua fût parti au travail.

    Episode 19

    La fillette, encore mal réveillée, était très calme. Elle avait hérité de son père son teint mat et sa couleur de cheveux originale. Quant à ses yeux, personne n'aurait su dire s'ils ressemblaient davantage à ceux de sa mère ou à ceux de son père : ses prunelles semblaient avoir trouvé le juste milieu entre les deux.

    Quoi qu'il en fût, tout le monde adorait Lorena, qui était un bébé sage, adorable et souriant. Et d'ailleurs, la petite le rendait bien à son entourage...

    Episode 19

    Ana installa sa fille dans la chaise haute, satisfaite de pouvoir passer une journée entière avec son bébé. En effet, elle avait une fois de plus confié ses responsabilités à son employée la plus compétente, Patricia.

    Episode 19

    Bien loin de ces pensées adultes, Lorena observait la piscine à travers la fenêtre. Bien qu'elle ait hérité majoritairement du côté de son père au niveau physique, elle se perdait souvent dans la contemplation d'objets, exactement comme sa mère. Ana sourit en remarquant cela.

    Cependant, quand la fillette aperçut le biberon que sa mère était en train de préparer dans le fond de la cuisine, sa rêverie d'enfant cessa, et elle reporta son attention sur les gestes de sa mère.

    Episode 19

     Et, lorsque l'objet de ses désirs parvint enfin entre ses mains, Ana n'eut pas besoin de l'encourager à le boire... La fillette se jetait toujours sur la nourriture. Ana, bien qu'amusée par ce rituel, se demandait souvent d'où provenait cet empressement. Comme si sa fille avait déjà été privée de nourriture... Jamais de la vie, songea la jeune femme.

    - Ce que tu peux être gourmande, ma chérie.

    L'enfant ne répondit évidemment pas, mais sourit malicieusement à sa mère, presque comme le faisait Joshua.

    Episode 19

    Toujours fidèle à son rôle d'enfant sage mais énergique, Lorena tapotait le biberon sur la tablette de la chaise haute entre deux gorgées, gazouillant des sons incompréhensibles.

    Episode 19

     Ana, tout en savourant une part du premier gâteau d'anniversaire de sa fille, se laissa bercer par les gazouillements, sachant que ces moments tranquilles ne dureraient pas.

    Episode 19

    Episode 19

    Et en effet, Ana dut s'engager quelques minutes plus tard dans un nouveau combat : apprendre la propreté à sa fille. Comme prévu, elle abandonna rapidement, et préféra s'amuser avec Lorena. Des rires retentirent longuement à travers la pièce, ce matin-là.

    Episode 19

    Un peu plus tard, Ana conduisit sa fille dans le jardin, à l'endroit où Joshua avait installé le jouet à ressort tout neuf. La petite fille jaugea d'abord l'hippocampe rose, intriguée.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Mais, une fois dessus, elle comprit aisément le principe du nouveau jouet et se laissa emportée par les sursauts de sa "monture", sous les yeux attendris de sa mère.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

     Et lorsque le jouet s'arrêta, Lorena ne se plaignit pas, impatiente de retrouver les bras rassurants de la jolie blonde.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Ana entreprit ensuite d'inculquer quelques notions de langages à sa fille, sans grand succès au début : Lorena avait toujours du mal à se concentrer et préférait babiller gaiement.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    - Lorena, dit doucement la jeune maman.

    La fillette regarda les yeux bleus de sa mère pour lui faire savoir qu'elle l'écoutait.

    - Toi, tu t'appelles Lorena. Mais moi, est-ce que tu sais qui je suis ? Maman.

    Le bébé regarda sa mère très sérieusement.

    - Mmm, tenta Lorena. Ma !

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    - Maman.

    - Mama ! s'exclama la fillette.

    Ana fut vraiment touchée et heureuse d'entendre ce mot, aussi imparfait fut-il.

    - Bravo ! C'est presque ça. Mais j'imagine que c'est déjà très bien pour l’instant ! Bravo Lorena !

    - Lore ! répondit simplement le bébé. Lore !

    *****

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    En milieu d'après-midi, Ana alla déposer sa fille dans la balancelle pour sa sieste. Malgré que cette dernière ne soit pas ravie de quitter ses jeux, la jeune femme avait remarqué ses yeux fatigués.

    - Eh oui, tu dois dormir un peu si tu veux pouvoir voir ton papa tout à l'heure. D'accord, ma puce ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    La petite, étrangement, ferma immédiatement ses yeux aussi turquoises que les eaux d'Isla Paradiso et sombra dans un profond sommeil. Ana sourit en la voyant s'abandonner si aisément au repos. Elle songea qu'elle même avait connu ce sommeil insouciant, où les cauchemars ne se montrent que rarement... Et soudain, elle envia le sort de sa fille. Pourtant, elle était heureuse de la savoir encore protégée de la dureté de ce monde.

    Mais Ana ne pourrait pas protéger son bébé toute sa vie. Cette pensée la désola, l'effraya même.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Alors la jeune femme éteint la lumière afin de laisser Lorena dormir.

    *****

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    De son côté, Joshua commença tranquillement sa journée de maitre nageur, assis à l'ombre, surveillant les eaux turquoises.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

     Mais bien évidemment, il dut bientôt quitter son petit coin calme ; une femme venait de perdre connaissance sur le sable clair, et il se devait de lui porter secours.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Plus tard, une autre femme montra des signes de noyade, il plongea alors dans l'eau afin de l'aider à regagner la plage.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Bien sûr, Joshua était parfois las de son travail, mais il savait que celui-ci permettait d'éviter bien des drames et bien des deuils chaque année. C'était cela qui le motivait. Il voulait empêcher des vies de s'arrêter prématurément et accidentellement, comme cela avait été le cas pour Ema et ses parents.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Les sauvetages s'enchainèrent. Joshua continuait à assurer la sécurité de la plage, bien que la fatigue pointât le bout de son nez.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    En début de soirée, après un dernier massage cardiaque, la relève arriva et Joshua put rentrer chez lui. Il avait hâte de retrouver sa petite famille.

     *****

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Peu après que le maitre nageur fût rentré, Ana se rendit dans le garage et utilisa l'échelle pour descendre au sous-sol.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Dans cette pièce étaient entreposées des caisses en bois et de vieux meubles. Rien exceptionnel, en somme.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Ana était venue là pour retrouver de vieux papiers dont elle avait besoin, aussi se dirigea-t-elle vers l'armoire.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Ensuite, elle l'ouvrit et se mit en quête des fameux papiers. Rien sur la première étagère, ni sur la seconde... Pourtant, quelque chose attira son attention. Un grand carnet noir se trouvait au milieu d'objets divers. La jeune femme n'avait jamais vu ce carnet et eut la curiosité de l'observer de plus près. Les pages étaient encore vierges de toute écriture. Cependant, à la fin du carnet, il y avait une photographie coincée entre deux pages.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Sur cette photographie, deux personnes étaient presque enlacés. L'homme, Joshua, tenait dans sa main celle d'une femme qu'Ana ne connaissait pas. Cette femme était belle. Belle comme on l'est à vingt ans, belle grâce à ses yeux bleu foncé, à ses longs cheveux noirs, à ce sourire sincère et à ses lèvres pulpeuses.

    Et, sans surprise, Ana fut jalouse de cette femme qui semblait si parfaite, collée à son mari. Son mari si séduisant et si sécurisant... Joshua semblait plus jeune sur ce cliché, plus épanoui.

    La jolie blonde ne put en supporter davantage et reposa la photographie à sa place initiale, avant de refermer violemment l'armoire.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Ana se laissa glisser le long du mur en pierre, confuse. Qui pouvait bien être cette brune ? Joshua n'avait jamais évoqué une femme comme celle-ci en sa présence. Il semblait tellement protecteur envers elle... Comme s'il ne pouvait imaginer sa vie sans elle. Comme si elle était la chose la plus précieuse au monde. Joshua aimait cette femme quand avait été prise la photographie. Mais comment ? D'amour ? D'amitié ? Des deux ?

    Ana se perdit dans ses pensées longtemps. Il fallait en parler avec Joshua. Ils étaient ensemble pour le meilleur et pour le pire, n'est-ce pas ? Et puis, il était temps pour Ana d'en apprendre plus au sujet du passé de son époux.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Pourtant, au diner, personne ne prit la parole.

    Ana ne trouvait pas le courage pour demander à Joshua des informations sur cette photographie. Toutes ces années, Joshua avait choisi de garder son passé secret, et elle n'avait pas osé le forcer à tout lui raconter. Elle avait préféré attendre qu'il se confiât à elle, pensant qu'il avait besoin de temps avant de lui ouvrir son cœur. Mais six années étaient passées, et Joshua demeurait mué. Qu'est-ce que cela signifiait ? Avait-il un passé obscur ? Avait-il commis de grosses erreurs ? Avait-il vécu, lui aussi, des traumatismes écrasants ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

     Ana se souvint alors des paroles de Joshua le soir où il avait appris que sa propre mère était vivante : "J'ai réellement perdu ma famille."

    Se pouvait-il que la brune fût de sa famille ? Pourquoi n'aurait-il jamais parlé d'elle, dans ce cas ?

    Quant à Joshua, fatigué de sa longue journée, il songeait encore à sa famille disparue. Aux sourires réconfortants de sa mère, aux rires francs de son père, à ses chamailleries avec sa sœur... Tout lui rappelait les Pilar, ce soir-là. Mais il n'arrivait pas à formuler à haute voix sa nostalgie.

    Avec tous ces doutes, Ana oublia complétement de dire à son mari que Lorena savait désormais prononcer le mot "Mama", et Joshua quitta la cuisine après l'avoir remerciée pour le repas et lui avoir dit qu'il se chargeait de coucher la petite.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

     Il monta donc voir sa fille dans sa chambre. Elle interrompit ses jeux en le voyant et il la saisit dans ses bras.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Tout le monde savait en ville que la fille des Pilar ressemblait énormément à son père, et ce dernier en était très fier, surtout quand on lui disait à quel point Lorena était jolie. Cette pensée entraina un sourire sur son visage.

    - Ta grand-mère et ton grand-père seraient très fiers de toi. Ils t'auraient couvert de cadeaux... Mais Papa t'aime pour trois, tu le sais, hein ma puce ?

    - Hum !

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Joshua essaya à son tour d'initier sa fille au pot.

    - C'est pas encore gagné pour le pot, hein ? soupira-t-il.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Joshua reprit ensuite Lorena et la serra contre lui. La fillette mit son pouce dans sa bouche, observant son père pensif.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Lorena, avec son épouse, était la plus belle chose qui lui était arrivé. Pourtant, le vide engendré par la perte de sa famille continuait à s'agrandir. Et rien ne semblait pouvoir stopper cela.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Joshua donna ensuite un biberon à sa fille et alla s'installer dans le fauteuil à bascule.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Quant est-ce que ce cauchemar allait-il enfin se terminer ? Allait-il se réveiller un matin, réveillé par un appel de sa mère ? Son père viendrait-il un soir sonner à sa porte pour lui dire une fois encore "On se fait une soirée jeux vidéo ?" ? Sa sœur viendrait-elle un jour le tirer du lit en mettant la chaine stéréo à fond ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Joshua eut envie de pleurer à ce moment-là. Mais il n'en fit rien.

    A quoi cela l'avancerait-il ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Joshua finit par mettre Lorena au lit, après lui avoir passé son pyjama. Il posa aussi un baiser sur son front.

    - Bonne nuit mon cœur. Fais de beaux rêves.

    - 'Pa...

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Lorsqu'elle comprit que son père allait la laisser, la fillette attrapa la main de Joshua.

    - 'Pa, répéta-t-elle.

    - Je ne m'en vais pas loin, mon bébé. On se voit demain matin.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Joshua, après avoir revêtu son peignoir et son short, rejoignit Ana, déjà en tenue de nuit, qui l'attendait sur le lit conjugal. Il s'assit au bord du matelas, et Ana, voyant son air contrarié, vient se placer derrière lui.

    - Eh, ça ne va pas, mon amour ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    - Je suis complètement paumé, Ana. J'ai l'impression que tout perd son sens, que tout s'effondre. C'est comme si tout mon monde s'arrêtait.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance...

    Sa femme fut alarmée par ce discours qu'elle savait dépressif. Elle savait qu'il était temps d'attaquer.

    - Est-ce que des gens que tu as profondément aimé sont morts ? osa-t-elle.

    - Comment sais-tu que... commença-t-il.

    - Joshua, j'ai toujours su que quelque chose n'allait pas, et que tu ne voulais pas m'en parler. Mais aujourd'hui, ce mal te ronge de plus en plus de l'intérieur, et si tu n'en parles pas... Tu pourrais te laisser dépasser par la situation. Et c'est très dur de s'en remettre. On ne s'en remet jamais, en fait. On vit avec ça, comme on vit avec tout le reste. Je suis bien placée pour le savoir. Ce n'est pas pour rien que j'ai laissé tomber ma famille à dix-huit ans. Je me suis faite dépasser par la situation, et je n'ai pas réussi à reprendre les choses en main. Pas avant que tu aies ramassé chaque morceau de moi-même que j'avais laissé partir. A présent, c'est à mon tour de t'aider. Si tu me laisses faire.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

     Un silence s'installa, et Ana le rompit.

    - Je t'aime Joshua. Et j'ai du mal à accepter le fait que tu ne me fasses pas confiance après toutes ces années, avoua-t-elle en retenant ses larmes.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    La jeune femme recula sur son côté du lit et Joshua se rapprocha d'elle. Une main sur son bras, il répondit :

    - J'ai toujours eu confiance en toi. Et je t'ai aimé dès que j'ai vu ton premier sourire. Mais, mon passé... Mon passé... J'ai beaucoup de mal à en parler. Même avec Sandro, qui en fait parti. Est-ce que ça t'a été facile de te confier à moi le soir où ta mère a repris contact ? Est-ce que tu n'as pas manqué de t'effondrer ce soir-là ? Ne te rappelles-tu pas la difficulté de parler, parfois ?

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    - Je n'oublierai jamais à quel point c'était difficile. Mais je vais mieux aujourd'hui car en parler avec toi, avec mes parents... Ça m'a permis de tout clarifier. Seulement, j'ai bien failli m'effondrer à nouveau ce soir.

    Son mari l'interrogea du regard.

    - J'ai trouvé dans l'armoire du sous-sol une photo d'une femme brune aux yeux bleus. Très belle. Tu étais à côté d'elle, au bord de la mer, et tu lui tenais la main.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Joshua se rappelait très bien ce cliché. Il datait d'un mois avant la mort de sa sœur. Ils étaient partis sur la côte, insouciants comme ils l'étaient à l'époque, et s'étaient promenés en riant et discutant. Ils s'étaient aussi remémorés leur enfance ensemble. Les Noël, les batailles de boules de neige, les premiers jours d'écoles, les devoirs, les histoires qu'ils inventaient le soir, quand leurs parents les croyaient endormis depuis longtemps...

    Tout cela lui semblait aujourd'hui si loin et si proche à la fois. Mais sa sœur s'était envolée huit ans auparavant. Et elle n'était jamais revenue le voir.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Le jeune homme se leva et Ana changea de position, essayant de le retenir.

    - Joshua, ne pars pas. Qui est cette femme ? demanda-t-elle.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    - Cette femme ? répéta-t-il en s'arrêtant, dans un état second.

    Il savait qu'il devait tout lui avouer s'il ne voulait pas la perdre, mais c'était dur, trop dur pour lui d'en parler.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Pourtant, le jeune homme finit par avouer en un chuchotement :

     - Cette femme était ma petite sœur, Ema. Elle était aussi la femme de Sandro. Je t'en dirai davantage, mais pas ce soir. Je vais dormir en bas.

    Il quitta calmement la pièce, laissant sa femme pétrifiée.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    - Quoi ? dit-elle simplement pour elle même, sous le choc.

    Ema, celle qui avait toujours été pour elle la femme de Sandro et rien d'autre, n'était autre que la sœur de son mari ? Joshua n'avait jamais dit qu'il avait eu une sœur, et ce soir, de but en blanc, il lui annonçait cela ?

    Ana était complétement abasourdie. Comment Joshua avait-il pu lui cacher cela toutes ces années ? Elle ne lui en voulait pas, mais... Son incompréhension était grande.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Elle se rendit alors dans la chambre de Lorena, qui dormait paisiblement. Et elle lui envia à nouveau ce monde rempli de beautés et de contes de fées qu'était encore le sien.

    Episode 19 : L'insouciance de l'enfance, les préoccupations des adultes...

    Plus tard, bien plus tard, Ana trouva le sommeil dans son grand lit vide, et Joshua s'endormit dans le canapé du salon.

     

    Pour lire la suite !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :